lundi 28 mai 2007

Mon sarkordinateur fout le camp

ordi_panne

J'ai trouvé ce message sur le net. Un internaute interroge son cher service après-vente qui lui répond. C'est plein d'humour. Il ne faut pas s'en priver.


Question d'un utilisateur

Madame, Monsieur,

Il y a un mois, j'ai changé ma version Chirac 2.0 par la version Sarkozy 1.0 et j'ai noté que le programme a lancé une application inattendue appelée MVAVEC (Maintenant_Vous_Allez_Vraiment_en_Chier) 1.0 qui a considérablement réduit les performances de mon processeur. Dans la notice, cette application n'était pourtant pas mentionnée.

De plus, Sarkozy 1.0 s'installe dans tous les autres programmes et se lance automatiquement lors du lancement de n'importe quelle application, parasitant l'exécution de celles-ci. Des applications telles que LDE (liberté-d-expression) 8.9 ou VE (vivre-ensemble) 3.2 ne fonctionnent plus.

De plus, des programmes occultes (virus?) nommés Folie Furieuse 11.5, Démagogie 7.0 et Autoritarisme 9.5 se lancent de temps en temps et soit plantent le système, soit font que Sarkozy 1.0 se comporte de façon totalement inattendue.

Je n'arrive pas à désinstaller ce programme ce qui est très embêtant, surtout quand j'essaie d'exécuter l'application JVL (Joie_de_Vivre_en_Liberté) 8.2.

Par exemple, la commande : / service_public.exe ne fonctionne plus. D'autres utilisateurs de Sarkozy 1.0 m'ont fait part de l'existence d'applications telles que TTPC (t'as_tes_papiers_connard) 6.0 et AZCB (allez_zou_charter_bamako) version 3.4 liée à l'utilisation de Sarkozy 1.0 sur certains processeurs.

J'envisage de revenir à la version Chirac 2.0, voire Mitterrand 2.0, que j'avais avant, mais cela a l'air très, très compliqué.

Que faire ?

Un utilisateur démoralisé.

Réponse du SAV
Cher Monsieur,

Votre plainte est très fréquente chez les utilisateurs de Sarkozy 1.0, mais elle est due le plus souvent à une erreur de conception de base. Beaucoup d'utilisateurs passent de leur version Chirac 2.0 à Sarkozy 1.0 en pensant que Sarkozy 1.0 n'est qu'un programme d'utilitaires et de divertissement.

Cependant, Sarkozy 1.0 est bien plus que cela, il s'agit d'un SYSTÈME D'EXPLOITATION COMPLET conçu pour gérer TOUTES vos applications, même les plus personnelles. Il est entendu que le retour à Chirac 2.0 est impossible.

Deux options s'offrent à vous :

- Vous avez décidé de conserver Sarkozy 1.0, et vous attendez 5 ans avant de changer pour un système d'exploitation plus performant. Pour ce qui concerne les programmes Démagogie 7.0 ou Autoritarisme 9.5, ce sont des programmes d'ancienne génération utilisés sous Berlin 34, Madrid 36 ou Vichy 40, qui aujourd'hui connaissent des problèmes de compatibilité eu Europe (mais pas aux États-Unis, Australie, Zimbabwe ou Birmanie).

- Des mises à jour de République_Française, bientôt téléchargeables, devraient permettre de résoudre le problème. Évitez cependant d'utiliser les touches "Échap" et "Suppr" sous Sarkozy 1.0, car vous risquez de lancer des applications néfastes comme CDMDLG.EXE (coup_de_matraque_dans_la_gueule.exe) ou PFPB.EXE (prison_ferme_pour_broutille.exe).

Il vous faudra de plus lancer manuellement la commande C:/allô-c-est-pour-dénoncer_mon_voisin.exe (très efficace dans certains pays anglo-saxons) ou manifestation_de_soutien_ump.exe pour rendre le système stable.

ATTENTION : Il va sans dire que les déceptions lors de l'utilisation de votre outil peuvent être nombreuses. Une autre solution est une restauration complète du système. Pour cela il vous faudra tout simplement télécharger le patch Je_ne_vote_pas_UMP_aux_législatives 1.1 pour récupérer l'ensemble des fonctionnalités de votre ordinateur et en augmenter les performances. Sarkozy 1.0 vous enverra des messages d'alerte, mais votre système fonctionnera beaucoup mieux.

Cordialement,

Le SAV bureautique toujours à votre service.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dessine-moi les règles du commerce

Plan de Campagne : L'arnaque continue

La farce continue. A l'exception d'une boutique de prêt-à-porter logée dans la galerie Avant Cap qui a baissé le rideau tout en ayant une dérogation préfectorale (certains disent que la marque Mango va transférer son activité à Marseille, la rue de la République ayant le droit d'ouvrir le dimanche), la plupart des commerces dont les autorisations ont été suspendues ont contrevenu à la loi en ouvrant encore dimanche, bien que passibles d'une amende de 1.500€ par salarié.

Pour se faire plaindre, les responsables de ces commerces distillent des chiffres – toujours à la louche, sans possibilité de vérifier – sur leurs prétendues pertes. Comme pour montrer l'irrationnel qui recouvre la situation ubuesque de la zone commerciale, les syndicats font remarquer que Saint-Maclou, qui a fermé le dimanche, a vu ses bénéfices en hausse de 18%. L'arnaque au code du travail se poursuit dans le flou.

Les forains du cours Mirabeau n'ont pas "marché"

Pour cause de fête sur le cours Mirabeau et d'installation prématurée des dispositifs scéniques, samedi, nombre de forains ont été priés de dégager leurs étals. La politique des emplacements des marchés est devenue un vrai problème. La règle, si l'on peut dire, est celle de la géométrie variable. Comment donc travailler plus pour gagner plus s'il faut sans cesse changer de place ? Les forains rejetés n'ont pas marché et ont remballé leurs affaires. Avec pertes de bénéfices.

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]