mercredi 16 mai 2007

L'indispensable Canard

une_16_mai

Posté par CASTRONOVO à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Date des élections municipales : Mon blog explose

Edito

Les élections municipales avancées ? Mon article du 10 mai a fait exploser le compteur de connexions sur mon blog. Rien qu'hier, ce seul sujet a totalisé 500 visites et plus de 1.000 pages lues. J'ai cherché à comprendre ce qui a pu créer autant d'intérêt pour mon blog, en dehors évidemment de l'information elle-même.

Une première explication est qu'un commentateur ayant consulté mon article a mis un lien sur le site "forums-Le Monde". Avalanche de visites. Puis, le lien a fait le tour des journaux nationaux, dont les gratuits. Seconde grande "descente" sur mon adresse. Je m'en réjouis car les visiteurs ont également découvert d'autres sujets, ainsi qu'en atteste le tableau des statistiques qu'offre Canalblog.

En revanche, si peu de commentaires ont été laissés, beaucoup de mails (par le biais du lien "contacter l'auteur") me sont parvenus directement. Je ne puis répondre à tous, j'en suis désolé. Cependant, beaucoup me demandent si je dispose de nouvelles informations. Pour être clair, j'ai dit ce que je pouvais en dire de ma place.

Je constate que cela intéresse des internautes et des citoyens. Il y a les pour et il y a les contre. Il y a ceux qui souhaitent le maintien de la parole donnée et ceux qui veulent que la date soit avancée. Il y a même deux maires qui déclarent avoir été élus pour six ans et pas pour sept et qui vont démissionner par respect pour leurs électeurs. Je trouve cela profondément républicain.

Quoi qu'il en soit, je crois que Sarkozy n'aura pas d'état d'âme s'il estime qu'il a tout à gagner à anticiper les dates des élections municipales. Certes, il se déjugerait par rapport à sa position lorsqu'il était ministre de l'intérieur (c'est lui qui a signé la loi proposée par Villepin !) mais le bonhomme n'est pas à un calcul près pour parvenir à ses propres fins. Voilà ce que je peux en dire pour aujourd'hui.

Le débat va sans doute nécessiter des éclaircissements et des mises au point officielles de sa part. Sachant quelle est sa capacité à retomber sur ses pattes, je ne serais pas étonné qu'il s'emploie à exploiter à sa façon toute décision qui lui conviendra.

Pour finir, si les élections étaient avancées, il faut savoir que les procédures (vote d'une nouvelle loi, organisation de la campagne, etc…) nécessiteraient des délais qui pourraient au mieux aboutir à la tenue des scrutins dans la seconde moitié d'octobre. 

Pour faire un point de ce qui se dit au sujet de l'avancement des élections municipales, on peut utilement consulter le lien suivant :

http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=35163

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Quand une élue se lâche… scandaleusement

Moment révélateur au conseil municipal

Prenant l'exemple d'un projet d'aménagement routier de l'entrée de ville des quartiers Sud-Est (avenue Malacrida), j'ai fait observer que les CIQ se plaignaient d'une absence d'information et de concertation sur le suivi des dossiers. L'adjointe de Puyricard, qui n'était pourtant pas concernée par le rapport, s'est laissé aller à des propos déments et méprisants sur le rôle des CIQ. Un moment de vérité à savourer et à faire connaître.

Odile Miribel (criant) : "Je voudrais dire un mot sur la concertation. Je dois dire que les CIQ ne représentent qu'eux-mêmes. Je connais beaucoup de monde qui habite dans le coin. J'ai entendu ta phrase disant qu'il n'y a pas de concertation. Je le dis haut et fort, les CIQ ne s'occupent que de certaines personnes qu'ils connaissent. Généralement, ils ne donnent aucune information dans les boîtes aux lettres pour informer la population, puisque que c'est leur rôle, pour dire il va y avoir tel projet, il va y avoir une réunion publique. Ce soir, j'ai décidé de le dire. Parce que ça devient épuisant de voir critiquer tout le temps en permanence en disant qu'on ne fait pas de concertation. On passe par les CIQ et les CIQ, beaucoup de CIQ, ne concertent personne qu'eux-mêmes, que des gens qui sont autour de leur quartier, c'est-à-dire deux bâtiments. Pour ce projet, je dois dire que le CIQ n'a concerté absolument personne à part les administrés qui font partie du conseil d'administration. Voilà, ça représente combien de personnes ? 10… 15 ? Le bureau. Voilà, je le dis clairement. Parce que ça, c'est un dossier parmi tant d'autres et il y a plein de dossiers où les gens ne sont pas concertés."

Lucien-Alexandre Castronovo : "Avec beaucoup plus de calme, je voudrais dire que je suis un petit peu outré de ce que j'entends. Il y a des gens qui donnent beaucoup de temps personnel, qui sont bénévoles, qui font un travail que, parfois certains élus, je suis désolé de dire cela, ne font pas par leur absence et même parfois, j'ajoute, par une certaine incompétence. Parfois, les meilleures idées, les meilleurs scénarios avec deux ou trois hypothèses pour l'aménagement de leur quartier, ce sont les CIQ qui proposent ça. Je suis donc surpris d'entendre notre collègue. Je pense que tu n'as pas une connaissance particulière des CIQ en dehors de celui que tu côtoies à Puyricard. Il y a un nombre considérable de personnes qui viennent aux assemblées générales, un grand nombre de réunions et de dossiers que produisent ces associations, y compris en relation permanente avec les services de la mairie. Ensuite, en termes de démocratie locale, vous n'avez pas été capables de mettre en place les conseils de proximité qui avaient été prévus par la loi. Pour Malacrida, à l'assemblée générale, il y avait entre 120 et 150 personnes. Ce ne sont pas des membres du bureau qui étaient là. Ce sont bien des gens qui ont pu se libérer sur leur temps disponible un samedi matin. Ils demandaient une information. Ce jour-là, un adjoint est venu en cours de route mais ce n'est pas lui qui suit les dossiers… Alors, je pense qu'on ne peut pas tenir les propos qu'on a entendu ici sur les CIQ. Ces associations représentent de 10.000 à 15.000 personnes qui, de manière directe ou indirecte, s'occupent de leurs quartiers. Pour le cas présent, le CIQ était malheureux de ne pas être informé du suivi du dossier."

Posté par CASTRONOVO à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bien mieux que des paroles !

Comme les plus beaux poèmes sont ceux de l'exil,

les plus beaux dessins sont ceux des périls…

molieres

(Clic sur les images pour agrandir)

fracture_sociale

fin_heritage

cadeau

Pliage

mon_emploi

digicode

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]