mardi 24 avril 2007

Brèves du front aixois

Genzana complote, Joissains veut le réduire en compote

Je le disais ici le 17 avril, la guérilla est ouverte entre Joissains et Genzana. Plus personne ne croit – en tout cas, moi, je n'ai jamais mordu à l'hameçon – les habituelles déclarations d'allégeance et de fidélité de Genzana envers Joissains. Cette dernière ne se prive pas de faire savoir à ses comparses marseillais de l'UMP, et à la presse, qu'elle a été "choquée" par la campagne d'affichage de son adjoint séparatiste. Gaudin et Genzana ont beau tenter de la rassurer, rien ne convaincra Joissains de rejeter l'idée qu'un complot est fomenté contre elle. Dommage qu'elle ne s'en aperçoive que maintenant. C'était pourtant déjà quelque chose d'évident dès… 2001. Il faut donc s'attendre à ce qu'elle ne soit pas tendre. On devine même que ça va saigner et qu'il va falloir s'apprêter à être les témoins involontaires de quelques liquidations sans fleurs ni couronnes.

Joissains est-elle encore majoritaire ?

A Aix, au premier tour, 47,11% des électeurs ont voté pour la droite UMP et ses extrêmes. Cela ne fait pas une majorité. 52,89% veulent autre chose que des idées d'arrière-garde qui sentent la démagogie et l'individualisme. Allez, un peu d'espoir ne fait pas de mal.

Posté par CASTRONOVO à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

1er tour : Des scores… aux scories

au_boulot

(Clic sur l'image pour agrandir)

è On nous rebat les oreilles avec l'effondrement du FN. Les électeurs ont changé de cheval, pas de monture ni d'idée. Pire, ils ont contaminé un peu plus l'écurie UMP.

è On a entendu des comparaisons sur le nombre d'électeurs gagnés ou perdus par certains candidats par rapport à 2002. Peu de commentateurs ont intégré que, depuis la dernière présidentielle, il y a eu 1,8 millions de nouveaux inscrits, portant le total à 44,5 millions d'électeurs. Par ailleurs, la participation ayant augmenté de 13% (de 71,60% à 84,60%), soit 5,5 millions de votants en plus, cela fait un total de près de 7,3 millions d'électeurs nouveaux qui ont pris part au vote de 2007. Enfin, on est aussi passé de 16 à 12 candidats, ce qui change les bases de répartition des suffrages.

Prenons deux exemples. En 2002, Besancenot avait obtenu 1,2 millions de voix, soit 4,25%. En 2007, il a 1,5 millions de voix, soit 4,08% ! Besancenot gagne démographiquement 300.000 voix mais il est en recul en pourcentage. Le Pen, lui, au premier tour de 2002, obtient 4,8 millions de voix, soit 16,70%, et en 2007, il a 3,8 millions de voix, soit 10,60%. On peut dire qu'il recule car il perd 1 million de voix, qui vont renforcer Sarkozy, et chute de 6% ! (5,5 millions, 17,80% second tour). Cela permet donc de relativiser les décomptes en voix. Sinon, on fait croire tout et n'importe quoi et on biaise l'information par des commentaires déformants.

è Est-on sûr que la participation sera aussi haute au second tour ? Des électeurs de Le Pen et de Bayrou n'iront peut-être pas voter. L'abstention ne va-t-elle pas contrarier les additions supposées dans chaque camp ? Qui en subira les conséquences ou les avantages ?

è Le second tour ne peut-il pas prendre la forme du vote de 2002 ? Certains électeurs ne vont-ils pas faire un parallèle entre le repoussoir Le Pen et l'anxiogène Sarkozy et se coaliser pour le faire battre ?

è Les électeurs vont-ils voter pour un second tour en soi ou vont-ils avoir à l'esprit les enjeux des législatives, qui pourraient les amener à échafauder des stratégies plus complexes pour le 6 mai ?

è Les compétiteurs exclus du second tour présenteront des candidats aux législatives selon leurs appartenances respectives. Les électeurs voteront de nouveau selon leur préférence. Quels désistements y aura-t-il entre quels partis ? Que Royal ou Sarkozy gagne, n'y aura-t-il pas risque de cohabitation par réaction inverse à la victoire de l'un ou de l'autre ?

è Sarkozy peut-il réunir sur son nom des électeurs aussi différents que ceux de Le Pen et de Bayrou ?

On voit bien que les jeux ne sont pas faits. Jusqu'au 6 mai, vont se poser beaucoup de questions et l'on va observer que les positions des uns et des autres vont sans doute donner lieu à des ajustements des lignes de campagne. Ce lundi, il semble bien que les choses aient commencé à bouger.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Brèves de compteur

Les parts de marché de Le Pen

Faisant ses comptes et ruminant sa vengeance pour le second tour, Le Pen a déclaré qu'il ferait connaître son avis le 1er mai. On le voit mal dire ouvertement à ses électeurs "il faut faire gagner Sarkozy". Pas moins soutenir, le menton haut et l'œil torve, d'autres candidats. Il possède pourtant un pouvoir réel de nuisance, instruit qu'il est que le sort du scrutin se jouera à quelques voix près. Mais, pour regagner et conserver un fonds de commerce pour d'autres échéances qui se profilent en juin, qui a-t-il intérêt à mieux dégommer à la présidentielle que l'agité de l'UMP qui lui dispute ses parts de marché ? Cela ne m'étonnerait pas que, faisant mine de n'apporter ses voix à personne et jouant sur les mots, il n'appelle à voter pour Jeanne d'Arc, si vous voyez ce que je veux dire.

Bulletin contre matraque

Ceux qui ont souffert au voisinage du quartier général bunkérisé de Sarko-le-parano le lui ont, semble-t-il, fait savoir par l'arme des urnes. Il n'y a qu'à regarder les résultats du scrutin dans les bureaux de vote aux abords de la rue d’Enghien…

Rue Martel :    ROYAL: 43,7%    SARKOZY : 23,5%

Faubourg Saint Denis :    ROYAL : 46,3%    SARKOZY : 21,5%

Si cela pouvait faire réfléchir tous ceux qui n’ont pas encore eu le “bonheur” de côtoyer Sarkozy…

Les sondeurs déchaînés…

Il n’était pas 22 heures dimanche soir que déjà les "instituts" de sondage nous dégainaient les résultats du 6 mai et, prouesse supplémentaire, les reports de voix des uns sur les autres ! Et ce lundi, on a eu droit à trois autres sondages qui ne sont pas d'accord entre eux alors qu'il n'y a plus que deux candidats ! On imagine ce qu’on va donc subir de leur part d’ici le second tour…

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]