lundi 9 avril 2007

Je vis mieux sans Sarko... (1)

sanssarko_1sanssarko_2

sanssarko_3sanssarko_4

sanssarko_5sanssarko_6

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Non, Sarko l'agité n'a pas changé

Tout le week-end, Sarkozy s'est efforcé d'apaiser la polémique née de ses propos sur un caractère inné de la pédophilie ou du suicide des jeunes. "Il faut que chacun garde son calme", a-t-il déclaré. Mais les internautes ne l'ont pas lâché. Sur bon nombre de sites de médias nationaux, on pouvait lire des centaines de réactions. En voici quelques-unes dont je partage le point de vue.

è "A mesure qu'il progresse dans les sondages, NS se lâche chaque jour davantage. Les médias suivent et la France glisse inexorablement vers une pensée politique nauséabonde, à la fois fasciste (le ministère de l'identité nationale), eugéniste (bientôt l’extermination de "bébés pédophiles"), réactionnaire (les "jeunes racailles") et xénophobe (les musulmans et leurs baignoires pleines de sang) : à travers NS, c'est la France à la limite de la débilité profonde qui triomphe, celle de TF1, du foot et du pastis. Il est loin le siècle des lumières. J’ai honte."

è "C'est un pas de plus vers l'obscurantisme de la part d'un irresponsable qui réserve encore sûrement des surprises de ce genre."

è "Je trouve la personnalité de Sarkozy inquiétante. Un homme politique doit parler au pays, c'est son rôle. Mais, pour autant, il ne doit pas agiter les esprits et exciter les passions comme il le fait en permanence à propos de tout et n'importe quoi. Dans une France 2007 où les tensions sont fortes, je redoute que son attitude ne conduise le pays à une nouvelle crise majeure dont elle n'a vraiment pas besoin."

è "Alors là, çà dépasse tout. Sarkozy ne sait plus quoi dire pour attirer la presse vers lui et surtout qu'on ne parle que de lui. Ses propos sont nuls, comme le fameux carnet qu'il voulait imposer dès la petite enfance pour soi-disant contrer la délinquance chez les jeunes."

è "Pourquoi Sarkozy est dangereux : il voulait identifier dès la maternelle les enfants qui auraient le gène de la violence."

è "Selon Sarkozy, la pédophilie étant génétique, les auteurs de ces actes doivent être relâchés de prison en vertu de l'article 122-1 du code pénal qui stipule que "N'est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d'un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes." N'oublions pas que la pédophilie n'est pas une déviance sexuelle. C'est d'abord un adulte qui profite de la faiblesse d'un enfant, pour une relation sexuelle, mais également pour des actes de torture et se finissant assez souvent par un meurtre. Le fait de tuer sa victime afin de tenter d'échapper à la justice prouve que l'auteur est parfaitement conscient de commettre un acte anormal. Si c'était sa nature qui lui ordonnait de le faire, il n'aurait pas cette conscience de faire mal et de tenter d'y échapper."

è "Avec un tel raisonnement, un acte pédophile ne sera plus condamnable pénalement. C'est très grave quand on sait qu'environ 10 % des enfants souffrent de tels crimes..."

è "Imaginons qu'un jeune se suicide parce qu'il a été victime d'un acte de pédophilie. Cela voudrait-il dire que génétiquement il y aurait deux victimes ?"

è "Pour un politique qui a des relations ambiguës avec la scientologie, il fallait s'attendre à une éthique bizarre et des conceptions scientifiques tout aussi bizarres..."

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]