jeudi 5 avril 2007

Des brèves qui battent des records d'aveux

Plan de Campagne : Salord annonce l'apocalypse

En ce temps de records absolus, il serait très injuste de négliger ceux qui en battent sans le savoir. Notre impayable Salord, adjoint à la culture (si, si) et aussi à l'économie UMP, s'est dépensé sans compter à propos de la fermeture dominicale des magasins de Plan de Campagne. Nous avions un génie à la vision stratosphérique et nous ne le savions pas ! En effet, en deux phrases, il vient de confirmer à quelle hauteur il plane… Je le cite : "Ce qui m'inquiète, c'est que beaucoup de gens ne pourront plus accéder à une qualité de consommation et à des prix intéressants. (…) Brutalement, les habitants et les consommateurs vont s'en trouver privés." Explication de texte : les commerces vont vendre des marchandises démodées, moches, déchirées, dépareillées, éventrées, hors service, avariées… et, en plus, les acheteurs vont les payer plus cher ! Selon le stratège, la nouvelle de la fermeture est "brutale" – 40 ans que ça dure ! – et les habitants et les consommateurs vont crever parce qu'ils ne pouvaient faire leurs courses que le dimanche car, les autres jours de la semaine, ils passaient leur temps à "travailler plus pour gagner plus" et à bouffer ce qu'ils avaient acquis en un jour pour compenser leur condition d'esclaves. Mais c'est du Sarkozy, ma parole !

Gaudin aussi… mais pour ne pas fermer (sa) boutique

Toujours à propos de l'ouverture des commerces le dimanche, le maire UMP de Marseille n'y est pas allé non plus avec le dos de la cuiller. Il s'est dit "favorable à ce que l'on change la loi" et "souhaite que ceux qui veulent travailler plus pour gagner plus - y compris le dimanche - puissent avoir la liberté de le faire". Y a pas à dire, la société humaniste est en marche. Sarkzoy fait des dégâts avant même de s'accorder les pleins pouvoirs. Oh ! Gaudin, avec tes caisses vides à la mairie et à la communauté urbaine, tu ne viserais pas plutôt la taxe professionnelle qui pourrait te sauver de ta nasse ? Je te conseille quand même de ne pas trop demander de conseils à Salord ou de monter en planeur avec lui, il serait capable de te faire croire qu'il maîtrise aussi l'atterrissage.

SDF : Joissains, mauvaise perdante !

Ouh, la mauvaise perdante ! "Vingt personnes ont témoigné pour dire que tout se passe bien au camp. Elles n'ont qu'à prendre les SDF dans leur jardin." Ça, c'est du juridique ! Houspillée par les sans-abri lors d'une visite sur le chantier de Sextius-Mirabeau où son projet de "grand parc de verdure" s'est mué en dalles de béton, Joissains a pointé son index à la manière de Sarkozy qui n'aime que la haine. Mais comme la colère ne permet pas toujours de retenir la spontanéité, elle a ajouté : "Ces gens ne sont pas prioritaires sur les 2.400 personnes mal-logées à Aix, qui sont en attente depuis plusieurs années. Je pourrais très bien le faire pour calmer le jeu et après… Ce sont ceux qui attendent qui descendront dans la rue." Précision : il n'y a pas "2.400 personnes", mais 5.000 familles en attente d'un logement. S'il y a tant de monde sans toit "depuis plusieurs années", c'est-à-dire exactement depuis six ans, à qui la faute ? Pourquoi n'a-t-elle rien construit en un  mandat ? "Je pourrais très bien le faire", dit-elle. En effet, on ne compte plus les attributions à coups de piston dénoncés par l'audit de la Mission interministérielle sur le logement qui a contrôlé le mauvais fonctionnement de l'OPAC. Enfin, Joissains-la-bravache avoue sa crainte des manifs de masse contre sa politique. D'habitude, le maire parle beaucoup pour ne rien dire. Là, franchement, elle nous a gâtés, un vrai bilan catastrophe en 41 mots.

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fête foraine : Chorro en habit de Zorro

Foire_3

La fête foraine a plié manèges, non sans laisser quelques traces. Mais que chacun se rassure, Chorro va y veiller en jouant à Zorro pour que tout rentre dans l'ordre à la pointe de son épée et... à l'aide d'huissiers. Des riverains du quartier lui ont envoyé dire qu'ils n'étaient pas contents de ce qu'ils ont vu et vécu. Lui, se félicite de la qualité de ses décisions rusées et promet qu'il n'en coûtera pas un centime aux Aixois, à part... le prix déjà payé pour le parking et ce qui relève de l'entretien par les services municipaux. Même pas le coût d'une pioche miraculeuse à la "Pêche aux canards". La seule chose que personne ne pourra lui reprocher, c'est qu'à cette fête, pour ce qui est des bonimenteurs, Chorro n'aura eu à souffrir d'aucune concurrence digne de la sienne.

Posté par CASTRONOVO à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]