mardi 20 février 2007

Une séance au son du tambour et du bazooka

En direct de l'Hôtel de Ville comme si vous y étiez !

Hotel_de_Ville_en_directCette séance n'a duré que deux heures. Comme je l'annonçais il y a quelques jours, même s'il y avait 80 questions inscrites à l'ordre du jour, le contenu était indigent. Une dizaine de rapports a donné lieu à échanges parce que l'opposition a fait valoir ses points de vue.

Il paraît que le dossier des antennes relais a simplement été "oublié". Le maire s'est défaussée et en a imputé la faute aux services. On croyait que c'était elle qui faisait l'ordre du jour. On sait depuis longtemps qu'il n'en est rien. Elle est dépassée. On verra si le sujet sera traité le mois prochain.

Bon, au début, l'ambiance n'y était pas. Je me suis donc chargé de taper sur le tambour. Pas dur d'y arriver.

J'ai demandé au maire de rembourser les frais engagés par la Ville dans le procès perdu contre Le Nouvel Observateur. En colère, elle m'a répondu que je faisais des attaques personnelles alors qu'elle avait elle-même porté plainte en disant qu'elle se sentait visée… personnellement par le magazine. Conclusion : les Aixois paieront les lubies du maire chaque fois que ça lui prendra.

Au sujet de la vidéosurveillance, malgré nos critiques, elle a persisté à dire que c'était efficace. Moi, je pense que la présence humaine en prise directe avec la population, c'est mieux.

Consciente de l'esclandre que nous pouvions faire sur trois rapports aberrants sur l'OPAC, le maire les a retirés en début de séance. Mais, ils finiront bien  par refaire surface un jour ou l'autre. On va guetter ça.

Pour le Carnaval du premier avril (coïncidence), la bataille au bazooka a bien eu lieu. J'ai envoyé mes obus contre le bricolage du projet. Pour la deuxième année consécutive, on risque d'aller vers la pitance. Je ne pensais pas si bien dénoncer le bric-à-brac. Car, surprise, on a même entendu l'élu délégué à cet événement déclarer qu'il n'avait pas été associé au dossier ! Quel aveu !

Enfin, j'ai pointé du doigt le désengagement de l'Etat en matière de politique de la petite enfance. La CAF va réduire ses financements dans les contrats enfance. Aix est touchée par ce recul.

Ce billet n'est qu'un petit résumé à chaud du conseil municipal. Je reviendrai sur certains de ces sujets dans les prochains jours.

Au fait, il n'y avait pas de caméras pour montrer aux Aixois comment se passent les choses en direct mais il y avait la télé ! En effet, France 3 Méditerranée est venue capter quelques séquences de nos interventions. Cela sera peut-être réduit à un format de deux ou trois minutes mais sait-on jamais. La diffusion semble programmée pour mardi à partir de 12h00 ou à 19h00, ou les deux. A vos télés !

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'appel des sans-abri d'Aix

Enfants_de_Sancho_Panza

Dans la salle d'audience du Tribunal de Grande Instance, les sans-abri et leurs supporteurs occupent presque tous les bancs. La cour d'appel a examiné lundi le recours de la mairie d'Aix, qui demande l'expulsion des SDF campant depuis deux mois à la Rotonde, devant l'office de tourisme.

"A Nice, le tribunal a débouté la mairie", rappelle l'avocate des sans-abri, soutenue par les Enfants de Don Quichotte. "Ce mouvement a permis aux SDF du camp de se resociabiliser", conclut la défense.

Les sans-abri ont décidé de s'appeler désormais les "Enfants de Sancho Panza", une association créée la semaine dernière. "Elle aidera les personnes qui ont vécu un accident de la vie", explique Tibo, leur porte-parole. La mairie les entendra-t-elle ? "Une médiation, c'est tout ce que nous demandons", tonne leur avocate.

La cour d'appel devrait rendre sa décision le 6 mars.

Posté par CASTRONOVO à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Congrès du Parlement : les votes des élus d'ici

Congres_Versailles

Voici les résultats des scrutins sur les trois projets de lois constitutionnelles

votés au Congrès du Parlement à Versailles, lundi 19 février 2007.

Projet de loi modifiant l'article 77 de la Constitution.

Compléter la définition du corps électoral pour l’élection des assemblées

de province et du congrès de la Nouvelle Calédonie.

Nombre de votants : 870   Nombre de suffrages exprimés : 814

Majorité requise : 489 (3/5 des suffrages exprimés)

Pour l'adoption : 724   Contre : 90   Le Congrès du Parlement a adopté

Jean-François PICHERAL, sénateur PS : POUR

Maryse JOISSAINS, députée UMP : NON VOTANT

Christian KERT, député UMP : POUR

Richard MALLIE, député UMP : CONTRE

--------------------------------------------------------------------

Projet de loi portant modification du titre IX de la Constitution.

Nouvelle rédaction des articles 67 et 68 de la Constitution ayant trait

à l'immunité et à l'inviolabilité du chef de l'État.

Nombre de votants : 869   Nombre de suffrages exprimés : 652

Majorité requise : 392 (3/5 des suffrages exprimés)

Pour l'adoption : 449   Contre : 203 Le Congrès du Parlement a adopté

Jean-François PICHERAL, sénateur PS : CONTRE

Maryse JOISSAINS, députée UMP : ABSTENTION

Christian KERT, député UMP : POUR

Richard MALLIE, député UMP : CONTRE

--------------------------------------------------------------------

Projet de loi relatif à l'interdiction de la peine de mort.

Inscrire dans la Constitution que nul ne peut être condamné à la peine de mort.

Nombre de votants : 876   Nombre de suffrages exprimés : 854

Majorité requise : 513 (3/5 des suffrages exprimés)

Pour l'adoption : 828   Contre : 26   Le Congrès du Parlement a adopté

Jean-François PICHERAL, sénateur PS : POUR

Maryse JOISSAINS, députée UMP : ABSTENTION

Christian KERT, député UMP : POUR

Richard MALLIE, député UMP : CONTRE

Posté par CASTRONOVO à 00:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]