samedi 10 février 2007

Cogitation au long cours

penseeCe week-end, ne nous égarons pas sans fin. Chemin faisant, regardons bien devant nous.

Si tu ne sais pas où tu vas, tu peux marcher autant que tu veux, tu n'iras pas loin.

Posté par CASTRONOVO à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

BILAN 5 : A Aix, le logement, c'est le néant !

logementComme députée, Mme Joissains a voté la loi UMP dite "de programmation pour la cohésion sociale" qui a lancé la plaisanterie de la maison à 100 000€. Mais depuis 6 ans à Aix, elle n'exerce aucun pouvoir de décision alors qu'elle prétend cumuler les mandats pour agir !

Comme présidente de la Communauté d'agglomération du Pays d'Aix, maire et présidente de l'OPAC Pays d'Aix Habitat, elle ne fait rien, pas même capable de tenir ses promesses !

A Aix, elle fait le contraire de ce qu'elle dit défendre à l'Assemblée nationale. Le fossé est énorme entre le constat sur le terrain et ses effets d'annonce !

Que dit la loi ?

Elle vise, avec l'aide de l'Etat à :

-- réaliser des logements sociaux locatifs,

-- remettre sur le marché des logements vacants du parc privé,

-- renforcer le dispositif d'accueil et d'hébergement d'urgence. Elle prévoit par ailleurs la création d'établissements publics permettant à l'Etat de maîtriser le coût foncier.

Quelle est la réalité du bilan de Mme Joissains ?

-- En 6 ans, seulement 154 logements sociaux ont été construits en Pays d'Aix (34 communes, 350 000 habitants) et seulement 12 à Aix alors que l'objectif du Plan Local de l'Habitat est de 420 par an.

-- Pour les logements privés, il y a une baisse considérable d'autorisations : 1490 seulement contre 2048 en 2003 alors que le PLH envisage un schéma global d'aménagement prévoyant 2100 logements par an comprenant à la fois le privé et le social (un nombre déjà jugé insuffisant et que Mme Joissains vient de revoir à la baisse !).

-- L'aide à la réhabilitation s'est à peine élevée à 380 000€ en 2004. Elle a concerné seulement trois groupes d'immeubles.

-- Rien pour la remise sur le marché des logements vacants du parc privé alors qu'à Aix 15% de logements ne sont pas occupés.

-- Rien n'a été entrepris pour l'hébergement d'urgence où la situation est très problématique. Au Centre de la Croix Rouge, il y a 7/8 personnes par chambre.

-- Dans le cadre de la rénovation urbaine, dite ANRU, qui concerne 601 logements sociaux à Beisson et 566 à Corsy, c'est un bureau d'études qui doit présenter aux élus Aixois plusieurs scénarios de démolition / reconstruction, réhabilitation et requalification de places et de rues. Ceci se fait sans concertation avec les habitants alors qu'ils risquent d'être déplacés et que la loi oblige à remplacer chaque logement détruit par un logement construit. Où est l'équipe d'appui promise aux collectivités locales ?

-- En l'absence de financements, alors que l'Etat promet les aides aux projets en temps réel, cette annonce ANRU est prévue pour s'étaler jusqu'en… 2014 !

-- Notre préoccupation est aussi grande pour le nouveau quartier de la Duranne qui ne fait l'objet d'aucun projet sérieux d'ensemble.

Voilà le constat !

Une situation dramatique du logement qui touche les classes sociales fragiles (5000 demandes de logements sociaux en souffrance à Aix avec des délais de 4 ans d'attente) mais aussi les jeunes, les étudiants et, aujourd'hui, avec l'augmentation du coût du foncier et des loyers, même les classes moyennes.

Posté par CASTRONOVO à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]