"Si l'écho de leurs voix faiblit, nous périrons." Paul Eluard

Rouges les tuiles, rouge le sang, noire la honte. Le camp d'internement des Milles a révélé la bestialité et la folie de l'homme. Le combat mené depuis de longues années pour en faire enfin un lieu de mémoire et de pédagogie vient sans doute de trouver son issue. L'Etat a donc décidé de contribuer aussi à l'édification du  Mémorial.

Que les générations présentes et futures soient prises d'effroi en le visitant pour que plus jamais la bête ne refasse surface. Saluons les défenseurs de la dignité qui ont obtenu cette juste reconnaissance au nom de tous les innocents, de tous les disparus et de tous les torturés. Avec eux, nous ne sommes qu'un seul être.

Qu'un arc-en-ciel se lève sur la fraternité et sur les consciences.

camp_des_Milles