vendredi 19 janvier 2007

Embrassez votre écran, ça marche !

Longue coupure aujourd'hui de 11h à 19h sur canalblog à la cause de la maintenance du réseau. Je n'y suis pour rien. J'en ai été le premier frustré. Je suis désolé pour les visiteurs qui se sont acharnés à répétition pour se connecter. Voilà, maintenant, c'est reparti. Alors, déchaînez-vous. Rattrapez-vous. Lisez tout. Passez-y des heures. Caressez votre clavier. Embrassez votre écran. Balancez vos commentaires. Faites la publicité autour de vous pour dire combien votre monde est dépeuplé quand mon blog est débranché. Merci à tous les lecteurs.

Posté par CASTRONOVO à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'école, c'est la vie

livrePour alimenter le moral de la manif de samedi à Paris intitulée "Pour une école de la réussite pour tous", voici un pensum bien approprié.

Il y a pire que d'aller à l'école, c'est de ne pas pouvoir y aller.

Posté par CASTRONOVO à 00:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

De Robien : à la fois suffisant et… insuffisant

Non à la casse durable de l'école !

ecoleFrançois Fillon est un politique et il a voulu laisser son nom à une réforme qui l'a conduit à se faire exclure sans ménagement du gouvernement. Luc Ferry est philosophe (?) mais un ignare accompli et sans diplômes en matière de mœurs politiques. Gilles de Robien est un politique mais il ne connaît pas l'école.

A son effraction au ministère, après l'éjection de son prédécesseur pour mauvaise conduite de l'indigeste et chahuté CPE, n'a-t-il pas déclaré : "J'ignore tout de l'éducation nationale mais je vais essayer d'apprendre." Authentique !

Avouons-le, il a fait des efforts. Il a maintenant quelques connaissances dans ses… lacunes. Par exemple, il sait que l'école sert à apprendre à lire, écrire et compter. C'est déjà pas mal. En revanche, il a encore beaucoup de progrès à faire pour écouter, dialoguer et agir. Il faut qu'il se dépêche. Il ne lui reste plus que quatre mois de ministère.

Samedi 20 janvier, une grande manifestation du monde éducatif à Paris le lui rappellera. Une des meilleures façons de former les enfants de notre République, c'est de leur donner assez d'enseignants qui puissent faire leur métier avec des effectifs réduits.

On apprend que de Robien va soutenir Sarkozy qui a annoncé la couleur en se prononçant pour moins de fonctionnaires. On voit bien que le ministre apprend avec zèle mais dans le mauvais sens. Il a décidé de supprimer 6000 postes dès la rentrée prochaine (23 000 depuis 2003).

Il a aussi choisi de traiter par le mépris la chute du pouvoir d'achat des professeurs et leurs demandes de revalorisation de la profession. Dans la lignée de Fillon, il veut faire son Zorro en signant un décret mortifère à la pointe de l'épée qui lui pend de toute façon aussi sur la tête.

Evidemment, si, en plus, il écoute les propos imbéciles, faux et provocateurs de son copain Copé sur les retraites des certifiés, il aura du mal à connaître la réalité du métier d'enseignant et à lui accorder la moindre considération.

Car de Robien fait un blocage intellectuel mais veut se surpasser. Il n'a qu'une idée en tête : casser l'école et bouffer du prof. Il veut déréglementer dans tous les sens, privilégier les statuts précaires et rabaisser le niveau de tous. Une telle vision laisse pantois, pour le moins. Le monde moderne nécessite des qualifications de plus en plus exigeantes.

A ce titre, l'éducation, la formation et la recherche sont les trois piliers qui permettent à chaque individu de construire son avenir, à tous les citoyens de vivre ensemble et à la nation entière de s'élever. Seul un investissement massif dans l'éducation peut garantir la réussite du plus grand nombre.

Si de Robien avait eu la bonne idée de passer quelques mois dans une classe, il aurait pu commencer à acquérir quelques rudiments sur l'école et remédier ainsi à ses coupables lacunes.

L'une de ses dernières chances de progresser lui sera offerte dimanche. Gâchera-t-il cette occasion de rencontrer en un seul rendez-vous les enseignants, les parents et les élèves venus lui dire ce qu'ils pensent de son livret scolaire ? Aucun doublement ne sera admis.

Posté par CASTRONOVO à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]